Le club dogon vous invite...

Le club Dogon et l’association La Toguna vous invitent chaleureusement à participer à la soirée "l’Afrique au cinéma" qu’ils organisent avec Cinémascotte et le cinéma La Palette, le vendredi 12 mai à 19h au cinéma de Tournus. Les recettes du buffet et de la vente de l’artisanat dogon iront au bénéfice des actions menées pour les écoles de Dourou. Demandez le programme...

Article mis en ligne le 4 mai 2017
dernière modification le 13 mai 2017
logo imprimer

Au programme de la séance :
un court (20 mn) DEBOUT KINSHASA ! Comédie 2016 (20 mn) en présence du réalisateur, Sébastien Maître
Entracte avec buffet/buvette et vente d’artisanat dogon
Un film long (1h38 mn) KINSHASA SYMPHONY de Martin Baer et Claus Wischmann.
Les recettes iront au bénéfice des actions menées pour les écoles de Dourou

DEBOUT KINSHASA ! de Sébastien Maitre. Comédie 2016 (20 mn)
Pas de souliers vernis, pas d’école.
Samuel 10 ans va découvrir dans Kin la belle le royaume de la débrouille et de l’embrouille : Article 15, Papa !
Dans cette ville fascinante, chaotique, dangereuse et envoûtante à la fois, chacun essaie de vivre ou de survivre en pratiquant « l’Article 15 » : « Volez un peu mais laissez-en aux autres » aurait dit Mobutu.
Debout Kinshasa ! est une comédie en forme d’hommage à la vitalité des Congolais, à leur sens de l’invention et de la débrouille, qualités que la culture occidentale est souvent bien loin d’imaginer.
La mise en scène s’immerge dans la réalité de la ville, dans l’animation de ses rues. C’est pourquoi, aux côtés de comédiens professionnels, j’ai choisi de faire appel à des novices venant de la rue. Car Kinshasa, c’est avant tout la Commedia dell’arte à tous les carrefours !
Le film a été sélectionné par de nombreux festivals et primé sept

KINSHASA SYMPHONY de Martin Baer et Claus Wischmann.
Documentaire 2011 (1h 38mn)
Dans l’obscurité totale, deux cents musiciens jouent la neuvième symphonie de Beethoven "L’hymne à la joie". Une panne de courant intervient quelques mesures avant l’achèvement du dernier mouvement mais pour le seul orchestre symphonique du Congo, ceci est le dernier de leurs soucis. En quinze ans d’existence, la formation de l’Orchestre Symphonique a survécu à deux coups d’état et une guerre civile. Heureusement, il y a la passion pour la musique et l’espoir d’un avenir meilleur.
Dans "Kinshasa Symphony", les documentaristes Claus Wischmann et Martin Baer rendent hommage à cette ville monstre en filmant le quotidien de son orchestre symphonique, unique en Afrique centrale. Tous les musiciens, obstinés ­démunis, autodidactes et amateurs passionnés, font rimer avec bonheur Beethoven et système D. Télérama




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39