Les Ecrans de la Guerre

Dans le cadre des Ecrans de la Guerre, les élèves de Secondes Patrimoine et de Premières et Terminales Histoire des Arts se rendront vendredi 15 février prochain au cinéma La Palette pour visionner La Main du Diable (1943), de Maurice Tourneur.
Lire la suite...

Article mis en ligne le 13 février 2019
dernière modification le 3 mars 2019
logo imprimer

Ce film s’inspire d’une nouvelle de Gérard de Nerval. Le thème du film évoque le mythe de Faust, qui, pour réaliser tous ses désirs, accepte de vendre son âme au diable. Contrairement à Faust, le héros de l’histoire ne sait pas qu’il pactise avec le diable lorsqu’il acquiert le coffret contenant la main ’porte-bonheur’. Il s’agit d’un film rare dans le cinéma français qui a peu donné dans le genre fantastique. C’est aussi une grande réussite, par le jeu des ambiances, l’habileté de la narration des histoires dans l’histoire. Et aussi l’évolution psychologique des personnages, notamment celui d’Irène, beauté délicate au début, et qui se révèle être une harpie vénale presque aussi dangereuse que le diable ; celui de Roland, brillamment interprété par Fresnay, qui sombre dans le désarroi, trouve un sursis inespéré, puis se laisse enfermer dans un piège infernal...
F. Cler


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.39