Liberté de la presse. Un témoignage saisissant.

Mardi 13 janvier, la classe Presse du lycée, la seconde 1, a reçu un journaliste congolais, réfugié en France. Cette rencontre programmée en lien avec le CLEMI Dijon et la région Bourgogne bien avant les événements tragiques, a pris un relief particulier.

Article mis en ligne le 19 janvier 2015
dernière modification le 23 janvier 2015
logo imprimer

Mardi 13 janvier, la classe Presse du lycée, la seconde 1, a reçu un journaliste congolais, réfugié en France. Cette rencontre programmée en lien avec le CLEMI Dijon et la région Bourgogne bien avant les événements tragiques, a pris un relief particulier.

Réfugié en France depuis deux ans Jean a fui le Congo pour sauver sa vie. Il a été poursuivi, emprisonné et torturé pour avoir cherché à publier les résultats d’une enquête sur des exactions commises par l’armée régulière sur la population civile. Dans son pays, la République Démocratique du Congo, les libertés les plus fondamentales ne sont pas respectées. Les richesses nombreuses sur le territoire ne profitent qu’à une minorité.

Un témoignage bouleversant qui nous montre bien que le combat pour les droits de l’Homme et la liberté d’expression dans le monde est loin d’être terminé.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.17